Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Gaffeur a l'Airsoft

Tout est dans le titre !

OP Russian Furious chez les Commandos Casimir

La Section Reco de la CIA au complet (ça ne va pas durer)

La Section Reco de la CIA au complet (ça ne va pas durer)

 

Jour 1 : Equipe Reco de la CIA au rapport !

 

Samedi 5 mai, une troupe de l'armée américaine est dépêchée en territoire Russe pour retrouver les fragments d'un missile made in Oncle Sam qui s'est écrasé par erreur pendant un test. Sur place l'armée régulière Russe est déjà présente, appuyée par une force composée d'éléments mafieux. L'objectif du week end sera simple : être les premiers à retrouver les pièces du missile ! En tant qu'escouade chaperonnée par la CIA, notre groupe aura également pour mission de récupérer des indices sur les forces ennemies qu'une taupe aura laissé derrière elle. Mais ça, nos gars n'en savent rien, il va falloir rester discret ! 

La première phase de jeu est assez simple mais a permis de se remettre en mémoire le terrain de jeu assez vaste des Commandos Casimir. Et même s'il ne s'agissait qu'une d'une grosse frontale de chauffe, les échanges nourris sont vites arrivés, d'autant plus que les orgas pouvaient nous balancer des frappes de mortier et d'artillerie pour équilibrer le jeu ! C'est ainsi qu'on se retrouve après quelques minutes tous OUT suite à un tir d'artillerie : nous étions arrivés trop près du spawn Russe. Quelques minutes plus tard, un autre arbitre nous jette des pétards de plus en plus rapprochés. Si ça ça veut pas dire magnez vous le trognon je ne sais pas ce que ça veut dire ! A l'issue de cette partie de chauffe, le jeu débute pour de bon et nous partons sécuriser un pipe line. 

Nous sommes les premiers sur zone. On se prépare donc à tenir 20 minutes à l'issue desquelles nous pourrons détruire l'objectif et ficher le camp. Seulement voilà les forces Russes débarquent et Viking et moi tombons. On repart au spawn et revenons chacun de notre côté sur les lieux du combat. Je marche pendant dix minutes à flanc de colline, sans rien apercevoir. Je dégomme simplement un Russe qui ne m'avait pas remarqué avant de retrouver les survivants de mon groupe. Des renforts arrivent alors et nous pouvons faire sauter le pipe line à la grenade. Mission Accomplie même si les mecs en face on bien su sortir de notre embuscade. 

De retour à la base notre major de la CIA "interroge" des prisonniers, parmi lesquels notre espionne infiltrée. En grand pros que nous sommes nous ne prenons pas le risque de niquer sa couverture en ne lui réservant aucun traitement de faveur ! Cela dit elle joue bien le jeu aussi la bougresse ! 

On finit cette première journée avec une troisième phase de jeu assez délicate : nous devons nous trimbaler un bidon rempli d'une quinzaine de litres (pourquoi pas trois litres, parce que les orgas sont des sadiques voilà pourquoi) jusqu'à une raffinerie et verser le tout dans une machine pour en faire du pétrole. L'opération de filtrage prenant vingt minutes. Nous arrivons en vue de la distillerie lorsque nous décidons de faire deux groupes de deux pour arriver par les flancs sur la tente. Well et moi y arrivons les premiers, aucun russe à l'horizon. On entame donc la procédure et nous discutons de notre position peinard quand soudain "GRENAAAADE" et hop une grenade jetée sous la tente... Par Skull et Seb qui nous prenaient pour des Russes. Heureusement Seb est médic, donc nous sommes remis en jeu. C'est alors que toute l'armée rouge nous tombe sur le coin de la tronche. Je tire trois chargeurs de thompson, vide mon Glock et trois de mes chargeurs de 1911 lors de l'extraction. Faudra que je pense à récupérer des billes pour demain, en attendant ça va être l'heure de la pause du soir !

 

Mais ils sont planqués où ces cocos de m**** ?

Mais ils sont planqués où ces cocos de m**** ?

On n'est pas bien sous la tente de la CIA ?

On n'est pas bien sous la tente de la CIA ?

Bivouac : Dis donc Doudou tu viens plus aux soirées ? On a fait une soirée Shotgun ça a pompé toute la nuit !

 

Le soir les répliques sont laissées dans leurs étuis le temps d'aller déguster une bonne paëlla avec un soupçon de sirop de houblon (ainsi qu'un peu de chartreuse aimablement servie par un joueur fort sympathique). Pendant le repas se déroule également une tombola des plus épiques au cours de laquelle les présents ont pu voir s'agiter un caleçon, entendre le chant des cosaques, des bretons être mis à l'honneur, une demande en mariage obtenir un beau "oui" (félicitations à vous ;-) ) et des souvenirs de la dernière tombola déterrés pour l'occasion ! Une sérénade qui aura bercé les participants jusqu'au bout de la nuit ! 

 

Jour 2 : On a retrouvé les touristes !

 

La tête en vrac suite à la fiesta de la veille et à une nuit passée à dormir à même le sol (mon matelas était apparemment percé, j'aurais pu vérifier avant mais référez vous au nom de ce blog) le tout appuyé par des aboiements du chenil voisin, je dois cependant rejoindre mon groupe pour une mission importante : retrouver les survivants de l'escouade disparue. En effet un charnier a été découvert la veille mais deux opérateurs seraient encore en vie ! Nous entamons un périple en plein territoire ennemi pour retrouver les touristes ! Après une bonne heure remplie d'escarmouches en tous genres qui nous coûtent cher en billes nous arrivons enfin à localiser Bandido et Coffee ! Pas de bol les russes arrivent, et Mastock reçoit une volée. J'essaye de le traîner à l'abris mais si on ne l'a pas surnommé la brindille c'était pas pour rien ! Fort heureusement notre médic arrive tout de même à le remettre sur pieds et nous effectuons un repli en pick up jusqu'à notre base ! Mission Accomplie. 

 

Nouvelle mission très scénarisée : rejoindre la mafia russe pour négocier l'achat d'un bout du missile en leur possession. Notre Major nous indique de ne pas ouvrir le feu pendant cette mission. Arrivé au lieu de la vente, les russes de l'armée régulière sont déjà là. Nous n'ouvrons pas le feu car eux aussi sont là pour la négociation. La mafia se fait attendre... Où sont les vendeurs ? C'est alors que notre Major nous souffle discrètement que si on plombe les russes avant l'arrivée de la mafia la négociation sera plus facile. "Well pour Ju, si t'es sûr de toucher le général Russe au snipe tu le dégomme". FUMP et un général Russe en moins. Sauf que dommage ce n'était pas Ultron et ses hommes ne sont pas tombés avec lui. S'ensuit donc un échange de tirs particulièrement nourri. On perd notre chef Well pendant notre fuite. On continue avec le Major à la recherche des mafieux. Après une dure progression, nous tombons sur un groupe n'appartenant toujours pas à la section sensée négocier avec nous. Mais dans le lot il y a un VIP que nous voulons interroger depuis la veille. Sa capture nous coûte Bandido et Mastock, mais nous ramenons le dénommé Cypher à la tente d'interrogatoire. Suite à une discussion avec du thé et des petits gâteaux secs nous obtenons des infos sur le missile. 

 

La fin de la guerre est proche ! Nous avons récupéré des pièces de l'ogive, il ne reste plus qu'à escorter le véhicule de transport à l'autre bout du terrain pour faire quitter le pays aux preuves. L'escorte se déroule au départ sans accro, puis les russes nous tombent dessus à quelques dizaines de mètres du point d'évacuation. L'un d'eux est assez proche. Trop même. Après avoir contourné la position à travers ronces et arachnides, le Major, Skull, notre espionne revenue dans nos rangs, Coffee et moi parvenons à sortir plusieurs unités ennemies. Mais il reste ce gars planqué derrière une barrière de bois. Je demande un tir de couverture au Major, je vais foncer et le sortir au Glock. Mon plan se déroule comme prévu, yeah bitch ! Sauf qu'il y avait un deuxième gars derrière qui m'a tiré dans le dos pendant que je revenais vers les copains. Et ça c'est con. Heureusement le médic est toujours là pour me remettre en jeu. Après de longues minutes on parvient à sortir le dernier tireur. Mission accomplie le Pentagone peut dormir tranquille. Cela dit c'est quand même con pour les quatre éclaireurs qui ont fini au compost mais j'imagine que c'est la vie ! 

 

 

En conclusion ce fut une superbe OP, le scénario était vraiment fouillé, le roleplay efficace et les situations bien mises en scène et bien coordonnées par les orgas. Le tout avec beaucoup de fair play même si on n'évite pas quelques cas où on ne sait pas trop si le mec en face ne sent pas la bille ou si on manque juste de portée. Mais rien de bien grave pour le coup ! Ce fut donc un excellent week end de jeu, on a hâte d'y retourner !  Retrouvez en fin de page ma vidéo de cette journée !

 

Merci à Aurore pour les photos !

 

Gaffeur

 

L'intégralité du casting de Russian Furious !

L'intégralité du casting de Russian Furious !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article